Photo du mois de mai : Surveillez vos rosiers!!!

Photo de Jean-Yves ARNAUD

Le puceron vert du rosier (Macrosiphum rosae L) vit sur les jeunes pousses des rosiers et les boutons floraux en colonies nombreuses qui sont issues d'une femelle née d'un oeuf fécondé qui a passé l'hiver.

Cette femelle asexuée donne naissance directement à des larves sans fécondation jusqu'à la fin de l'été. On observe plusieurs tailles car elles grandissent par mues dont les restes blancs sont visibles. Cette reproduction par parthénogénèse est très rapide.

Chaque individu bouge très peu car il se nourrit de la sève élaborée du rosier qu'il prélève en piquant les boutons à l'aide d'une trompe de type piqueur-suceur. Il utilise les protéines et rejette les sucres sous forme d'un miellat qui intéresse les fourmis.

                               ACTUALITES 

- Les conférences prévues en mai et juin sont annulées en raison du contexte sanitaire

 

- Annulation de l'assemblée générale de la SHNA prévue le samedi 13 février   

                              Lire le courrier

Nouveau !

Histoire de la découverte géologique

du Massif central français

 

Mémoire, 29 euros, commande auprès de la SHNA

Téléchargez le bon de commande :